Eco conduite : Réduisez votre consommation carburant ! (essence, diesel, …)

- - 2 commentaires

Consommation carburant : réduisez-la en gérant votre comportement.

Dans les sociétés de transport routier de marchandise, il est de plus en plus souvent fait appel à des cabinets spécialisés dans la formation des conducteurs, pour ré-apprendre à conduire, ou plus exactement pour conduire différemment. Les carburants sont chers et ne cesseront plus de l’être. On doit impérativement adapté notre manière de conduire notre véhicule à ces nouvelles conditions de carburants chers. Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais selon notre comportement au volant, la consommation du véhicule peut différer d’environ 15% à 20%, ce qui est considérable.

ecoconduite-gestes

Roulez moins vite : réfléchissez un instant ! Où que vous alliez (sauf quelques cas de force majeure) ce n’est pas bien grave de mettre vingt cinq minutes au lieu de vingt. Ces 20% de temp supplémentaire, c’est comme si vous rouliez à 80 km/h au lieu de 100 km/h. Votre réduction de consommation de carburant en sera d’autant impactée.

Roulez plus souple : évitez tout à-coup dans votre conduite quotidienne. Nous ne sommes pas tous égaux au volant, et certains d’entre nous sont plus « bourrins » que d’autres. Mais au volant, nous le sommes tous, plus ou moins, de temps en temps. Oublions les démarrages sur les chapeaux de roue pour (s)impressionner et les freinages trop rapides sans raison de sécurité, roulons avec un rapport de vitesse supérieur en agglomération.

Anticipez !! C’est le mot d’ordre absolu lorsqu’on est au volant. En regardant loin devant, et pas seulement l’arrière du véhicule qui vous précède, vous verrez les mouvements s’annoncer et anticiperez votre réaction de conduite : vous freinerez ou accélérerez plus tôt, et avec en conséquence directe moins d’à-coup. Votre consommation carburant sera réduite, mais aussi celle de vos pneumatiques et des vos plaquettes de freins. Ne collez pas trop près derrière le véhicule qui vous précède : que ce dernier ralentisse et vous serez obligé de freiner en relative urgence, que ce dernier s’éloigne et vous accélérerez trop rapidement pour conserver ce peu d’écart alors que rien ne vous y oblige.

Le frein moteur est à votre disposition : vous le voyez bien ce rond-point qui approche et ce feu qui vient de passer à l’orange. Alors pourquoi attendre d’y être pour commencer à freiner ? De toutes façons vous ne pourrez pas prendre ce rond-point à la vitesse à laquelle vous roulez, et vous ne pourrez pas griller le feu rouge. Dans ces deux cas, et dans bien d’autres, utilisez votre frein moteur pour aborder le rond-point plus paisiblement et stopper au feu rouge moins longtemps.

Et si nous respections les limitations de vitesse ? En se ré-organisant, on peut économiser son carburant. En avançant notre départ de quelques petites minutes, et en se mettant en tête une fois pour toutes, que cette route qu’on fait deux fois par jour, on va y prendre un peu plus de temps, on peut gagner en consommation de carburant. La vitesse sur autoroute est limitée à cent trente kilomètres par heure : mais ce n’est pas une obligation de rouler à cette vitesse, au régulateur permanent. Sur un parcours de loisir ou même un parcours professionnel, on peut (mais le veut-on ?) réduire sa vitesse par exemple de dix (premiers) kilomètres par heure, quitte à y régler son régulateur de vitesse. Le dictat de la vitesse mène toute notre vie, du lever au coucher. Et si vous commenciez à résister à la dictature du temps demain matin en entrant dans votre voiture … ?

Oubliez votre voiture : Aujourd’hui c’est un réflexe de prendre sa voiture dès lors qu’on quitte son domicile. On ne réfléchit même plus à la situation et à l’intérêt vrai d’aller là où on doit aller en voiture. Elle est là, elle nous attend, et on y va … bêtement parfois. Tous les prétextes sont bons : il va peut-être pleuvoir, il fera nuit quand je vais rentrer … de chez mon voisin qui habite à quatre cent mètres. Il y a plein d’occasions où au quotidien, je peux, si je le veux, me passer de mon véhicule.

La marche est une activité de plus en plus délaissée par l’homme de nos pays dits développés. Il y aussi le vélo qui s’ennuie dans le garage.

Préférez des transports communautaires : les transports en commun de voyageurs sont très bien organisés en agglomérations, et il existe de grandes facilités inter-urbaines également avec des services d’autocars réguliers et confortables. Et que dire du co-voiturage : partagez son transport est une attitude éco-citoyenne très actuelle, qui se développe partout. Une solution qui permet de moins consommez de carburant est une solution pour réduire notre empreinte environnementale et notre pollution.

Coupez votre moteur dès que possible : en stationnement, dans un bouchon qui semble s’éterniser, et dans bien d’autres occasions, n’hésitez pas au-delà d’une trentaine de petites secondes, à couper le moteur.

Démarrez doucement : au démarrage votre moteur est froid. Dans cette situation et jusqu’à ce qu’il atteigne une bonne température, votre moteur va sur-consommer du carburant. Soyez donc vigilant durant ces premiers kilomètres à ne pas trop lui demander. Soyez calme et souple, maissez-le se réveiller tranquillement !

Climatisation et chauffage : comment faisait-on dans les années soixante pour aller en vacances d’été, sans climatisation ? On avait chaud, ce qui est bien normal finalement, en été. Sans revenir au passé et en ayant un certain confort dans nos habitacles, il n’est cependant pas nécessaire d’utiliser toute l’année la climatisation. Là comme ailleurs, préférons le raisonnable aux extrêmes. Commençons, si on est à faible allure, et en cas de grande chaleur extérieure, par entre-ouvrir les vitres des deux côtés avant pour entraîner une légère aération naturelle. Préférons la simple ventilation à la climatisation plus gourmande en énergie.

Ecoutez votre moteur : en mieux écoutant le moteur de votre véhicule, vous allez pouvoir localiser les phases de sur et de sous-régimes moteur. Passez vos vitesses plus tôt (anticipez, toujours …) sans tomber bien sûr en sous-régime moteur, et essayez toujours le rapport de vitesse supérieur.

Apprenez à mieux connaître la consommation de carburant de votre moteur en lisant régulièrement votre compteur de consommation instantanée sur votre tableau de bord. Vous serez surpris de voir grimper à ce point la consommation carburant de votre véhicule en montant cette côte en bas du bourg, que vous connaissez tant pourtant, pour la prendre deux fois pas jour. Vous serez étonné de voir cette consommation carburant à zéro en roulant en roue libre sur un long tronçon de départementale en pente … Vous acquerrez ainsi une meilleure connaissance de votre consommation de carburant en fonction du rapport de vitesse utilisé et de la géographie du parcours emprunté.

Repensez vos itinéraires : faites comme les transporteurs routiers, et modifier si nécessaire votre parcours pour réduire votre consommation. Depuis cinq ans, vous empruntez tel itinéraire pour vous rendre à votre travail. Mais n’en existe-t-il pas un autre, plus court et/ou moins consommateur de carburant ? Cet itinéraire était peut-être idéal il y a cinq ans, mais les modifications apportées depuis n’en font-il pas aujourd’hui un parcours plus gourmand en carburant pour mon véhicule ? Trois rond-points supplémentaires et un nouveau feu tricolore suffisent pour augmenter sensiblement notre consommation carburant si on n’y prête pas garde.

Dès demain matin, essayez … !

Commentaires Facebook

commentaire

2 commentaires
  1. anonymosu dit :

    Une autre manière de faire de la décroissance… Mais soyons sincères : d’une manière ou d’une autre, on y sera forcé ! Alors autant anticiper.

    Choisir quelques chose est préférable à se le voir imposer ! 😉

  2. Z&Co dit :

    Je suis assez d’accord, outre le fait de devoir plus marcher, je mets mon ordinateur de bord en visible sur ma consommation en direct… Et je le vois bien quand je fais moins attention, les chiffres augmentent !

    Cela fait environ 2 semaines que j’essaie de mieux contrôler avec cette technique, et ce paye ! J’ai réduit mes consos au 100 km !

Laisser une réponse